le MENFP annonce des mesures drastiques pour combattre la fr

le MENFP annonce des mesures drastiques pour combattre la fr

Postby Maximo » Thu Mar 14, 2013 5:54 am

le MENFP annonce des mesures drastiques pour combattre la fraude



Le Nouvelliste | Publié le :13 mars 2013 Jocelyn Belfort


Le Bureau national des examens d'Etat (BUNEXE) a présenté, mercredi dernier, les dispositifs et les remarques importantes relatifs à l'inscription des candidats aux examens d'Etat pour l'année 2013. Les différents directeurs présents à cette conférence ont profité pour annoncer un ensemble de mesures pour combattre la fraude lors des examens de cette année qui se dérouleront du 19 juin au 12 juillet.

Image
« Les candidats aux examens du baccalauréat 1ère partie (Rhéto) composeront dans toutes les matières, il n'y aura plus de tirage au sort. Pour être admis(e), le ou la candidate doit obtenir 50% de la moyenne sur l'ensemble des matières. » C'est par ces mots que le directeur du Bureau national des examens d'Etat (BUNEXE), Michel Renan, a commencé la conférence de presse mercredi dernier. Le directeur du BUNEXE a déclaré que des cas de fraude dans le système concernant élèves et directeurs d'école escrocs qui essaient de duper le ministère ont été enregistrés. « On a enregistré beaucoup d'élèves non admis dans une école se trouvant dans une autre avec une moyenne supérieure à 5 pour la même année académique. Ils sont au total 197 élèves et 149 écoles couvrant les dix départements du pays impliqués dans des manoeuvres frauduleuses. Ces élèves ne pourront pas participer aux examens officiels cette année », a-t-il affirmé. M. Michel Renan annonce également des sanctions à l'encontre des écoles qui ne respectent pas les décisions du MENFP. « En cas de fraude de la part d'une école, elle ne pourra pas présenter de candidats aux examens officiels pendant 3 ans. Si cette école persiste dans cette voie, nous pouvons même invalider sa licence de fonctionnement », a-t-il conclu. Très strict sur la participation des élèves aux examens d'Etat de cette année, le directeur général du ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle (MEFNP), Denis Cadeau, lance une mise en garde contre les élèves qui n'ont pas réussi aux examens en classe de Seconde. « Seuls les élèves dont les noms figurent sur les listes de formation en classe de Seconde et qui ont été régulièrement promus à la classe de première bénéficieront des inscriptions. La moyenne exigée par le MENFP pour le passage d'une classe à l'autre immédiatement supérieure est de 5 sur 10. » Entre autres, le MENFP a décidé, cette année, de ne pas valider la participation aux examens de la 9e année fondamentale et de Rhéto, des élèves n'ayant pas réussi trois ans à l'avance conformément aux prescrits des règlements du ministère. Selon le directeur de l'enseignement secondaire (DES), Jackson Pléteau, le MENFP avait demandé aux candidats recalés de reprendre le chemin de l'école en vue de combler leurs lacunes. « Le ministère a mis six centres dans le département de l'Ouest et d'autres centres dans les autres départements du pays pour aider les recalés à construire des compétences. Ces centres donnent des cours de mise à niveau gratuits tous les samedis et dimanches. Nous avons constaté que les salles de cours ne sont pas pleines comme on pouvait l'imaginer », a-t-il déploré. Le directeur de la DES en a profité pour annoncer aux intéressés que les inscriptions pour les recalés commenceront le 13 mars et prendront fin le 23 mars en cours. Pour cela, les recalés ont deux options. « soit les élèves reprennent systématiquement toutes les matières, soit ils reprennent uniquement les matières pour lesquelles ils n'ont pas eu leurs moyennes. Cependant, dans l'un ou l'autre cas, le candidat recalé devra notifier son choix au cours de l'inscription », a informé le directeur Jackson Pléteau. Tandis que les examens du baccalauréat se dérouleront respectivement du 1er au 4 juillet pour les élèves de la Rhéto et du 8 au 12 juillet pour ceux de la Philo, les recalés, les élèves du Nouveau secondaire et ceux du Centre d'éducation familiale (CEF). Quant aux étudiants de l'École normale d'instituteurs (ENI), ils composeront du 24 au 28 juillet. Par ailleurs, le ministère renouvelle son engagement envers la population et se dit décidé à poursuivre tous les fraudeurs qui se trouvent dans le système éducatif haïtien.

Jocelyn Belfort
Si nou vle chanje peyi ya fok nou chanje mantalite nou.

Notre passé et les circonstances peuvent avoir influencé ce que nous sommes, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.
User avatar
Maximo
Administrateur et Membre Fondateur
 
Posts: 5578
Joined: Fri Aug 12, 2011 3:41 pm

Re: le MENFP annonce des mesures drastiques pour combattre l

Postby Maximo » Thu Mar 14, 2013 6:06 am

Lamothe appuie la bataille contre la corruption



Le Nouvelliste | Publié le :13 mars 2013 Claude Gilles


Le Premier ministre Laurent Lamothe a exprimé mercredi son très ferme appui à l'Unité de lutte contre la corruption (ULCC). « La volonté politique existe au plus haut niveau », a tenu à rassurer le chef du gouvernement, à l'issue d'une visite surprise à l'institution qui traque les fonctionnaires mus par l'appât du gain.

Image
Le Premier ministre Laurent Lamothe s'est rendu mercredi au siège central de l'Unité de lutte contre la corruption (ULCC) pour apporter un message d'appui à l'institution qui fait le pari de sortir Haïti du peloton des pays les plus corrompus. "La corruption demeure l'une des principales causes des problèmes auxquels le pays est confronté", a concédé le chef du gouvernement. "La volonté politique existe au plus haut niveau du pouvoir exécutif pour lutter contre la corruption", a déclaré le Premier ministre à l'issue de sa visite surprise à l'ULCC. "Nous ne tolérerons pas la corruption dans l'administration publique", a lancé Laurent Lamothe, qui a profité de sa visite pour s'informer de l'évolution des cas traités par l'ULCC qui part en croisade contre le détournement de fonds, le blanchiment d'argent et la corruption. Une cinquantaine de cas de corruption sont en cours de traitement à l'ULCC, selon des chiffres cités par M. Lamothe. "Une vingtaine d'autres cas avérés de corruption ont été acheminés aux parquets de diverses juridictions notamment Port-au-Prince, Saint-Marc et Port-de-Paix", a ajouté Antoine Atouriste, le directeur général de l'ULCC. Des balises pour le PSUGO Interrogé par des journalistes sur la longue liste d'écoles fictives découvertes dans l'exécution du Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (Psugo), le Premier ministre a annoncé des balises et de nouvelles mesures pour la suite dudit programme. "Dans tous les programmes gouvernementaux tant en Haïti qu'à l'étranger, il y a des cas de corruption", a indiqué M. Lamothe. "Notre rôle, dit-il, est de mettre des balises pour parvenir à un contrôle efficace du programme. De nouvelles écoles seront intégrées au PSUGO pour remplacer les institutions scolaires fictives ou carrément écartées suite à des cas de malversation", a annoncé le chef du gouvernement suite à la découverte d'une liste de 766 écoles fictives pour s'approprier des fonds publics. Des discussions sont en cours avec des institutions financières, dont Western Union, Unibank et Sogebank pour sécuriser les paiements nécessaires au programme d'éducation gratuite", a également annoncé M. Lamothe. Le directeur général de l'ULCC a, pour sa part, informé de la création de 12 nouvelles brigades-mixtes pour vérifier école par école les bases de données constituées dans le cadre de l'exécution du PSUGO. "Quatre directeurs d'écoles fictives ont été récemment arrêtés", a tenu à rappeler le colonel Atouriste. Il s'est réjoui de la décision prise pour restituer au Trésor public plus 116 millions de gourdes préalablement destinées au PSUGO. Cette somme a été détournée par des individus malintentionnés, a fait savoir la Primature. Le cas de la CAS Le patron de l'ULCC a, par ailleurs, confirmé deux arrestations dans le cadre d'une enquête menée à la Caisse d'assistance sociale (CAS). La signature de Hérold Israël, le directeur de la CAS à l'époque, a été imitée par un réseau de faussaires pour détourner 135 chèques de 1 000 gourdes chacun. "Dans ce cas de détournement, il n'y a eu aucune implication quelconque de M. Israël, qui a lui-même demandé à l'ULCC de diligenter l'enquête suite à une alerte de la Banque de la République d'Haïti", a fait savoir M. Atouriste, qui répondait aux questions de radio Kiskeya. Quant aux personnes sous les verrous, il revient à la justice d'établir leur culpabilité ou pas." Déclaration de patrimoine Pour mieux supporter l'ULCC dans la croisade anticorruption, Laurent Lamothe encourage les deux seuls ministres de son gouvernement qui n'ont pas décidé encore de souscrire à cette obligation constitutionnelle à le faire. Le même message est aussi lancé par le Premier ministre à 25 directeurs généraux de la fonction publique qui tardent à déclarer leur patrimoine. "Ils devront imiter le président Michel Martelly et moi qui avons répondu à cette exigence", a déclaré Lamothe. Jusque-là, les parlementaires sont les plus réticents à respecter la loi sur la déclaration de patrimoine qui a été pourtant votée par le corps législatif. Députés et sénateurs continuent, cependant, de voter la loi anticorruption déposée au Parlement par l'ULCC.

Claude Gilles
Si nou vle chanje peyi ya fok nou chanje mantalite nou.

Notre passé et les circonstances peuvent avoir influencé ce que nous sommes, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.
User avatar
Maximo
Administrateur et Membre Fondateur
 
Posts: 5578
Joined: Fri Aug 12, 2011 3:41 pm

Re: le MENFP annonce des mesures drastiques pour combattre l

Postby ticouto » Thu Mar 14, 2013 2:40 pm


Tout neg sayo se bloffeu.Sisepou sena ak paleman an nou fek kare rete lan koripsyon

Seuls les varais connaisseurs comprennent les nuances et la subtilite des pensees profondes de l'Artiste .ticouto est un vrai disciple de la scuplture qui represenete les concepts de l'esthetique du beau des temps antiques .
User avatar
ticouto
Nouveau Membre
 
Posts: 295
Joined: Wed May 09, 2012 3:25 pm


Return to Politique

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests