LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D‟ETA

LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D‟ETA

Postby Maximo » Thu Jan 19, 2012 1:43 pm

REPUBLIQUE D’HATI


MENFP


ECOLE DE DROIT ET DES SCIENCES ECONOMIQUES DES GONAIVES
COMITE DE GRADUATION DE LA PROMOTION ROBERT BLANC (2007-2011)


LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D‟ETAT D‟HAITI

Messieurs les membres du Conseil Exécutif
de l’Université d’Etat d’Haïti,
Nous, signataires, de la présente, étudiantes et étudiants finissants de la quatrième année de l’Ecole de Droit et des Sciences Economiques des Gonaïves, de la promotion sortante Robert BLANC, avons pris lecture d’une note, pour le moins surprenante, publiée sur le site de « ALTER PRESSE », relatant une prise de position du Conseil Exécutif de l’Université d’Etat d’Haïti et portant la signature du recteur Jean-Vernet HENRY. En effet, on y lit entre autre ce qui suit :

« Le Conseil Exécutif de l’Université d’Etat d’Haïti ( C.E.U.E.H ) condamne avec fermeté la présence de l’ancien président à vie Jean-Claude DUVALIER comme invité d’honneur à une cérémonie de graduation d’une promotion de finissants de l’Ecole de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion ( E.D.S.E.G ) des Gonaïves ( nord ) » ( sic ).

De plus, ajoute ladite note, la direction de cette unité d’enseignement relevant de l’U.E.H est convoquée pour le 28 Décembre à 11 heures par devant le Conseil Exécutif, suivant une lettre du (C.E.U.E.H) datée du 19 décembre et adressée à la direction de cette école. (sic)
Le comble, le recteur Vernet HENRY, signataire de la lettre, toujours selon „‟ ALTER PRESSE „‟, fait remarquer qu’il est inconcevable qu’une école de droit ait cautionné la participation de ce « personnage » à une telle cérémonie. Il rappelle également les démêlés judiciaires actuels de l’ancien Président inculpé pour des faits à lui reprochés sur plainte de certains citoyens ; que ce choix, selon lui est une grave offense à la philosophie, aux valeurs et idéaux gestionnaires de cette école qui relève de l’Université d’Etat d’Haïti, gardienne et protectrice des libertés publiques ».

Usant de notre droit de réponse, d’autant que le Rectorat, encore moins le recteur, n’a ni droit ni qualité de nous indiquer l’orientation de notre choix, nous saisissons cette occasion pour attirer votre attention sur les points suivants qui nous ont servi de motivations dans le choix de l’ancien président Jean-Claude DUVALIER, comme parrain de notre promotion et qui, à nos yeux, quoique vous pensiez, quoique vous disiez, force l’admiration et le respect. D’entrée de jeu, mentionnons qu’aucune disposition constitutionnelle, aucun texte de loi ne dresse le profil de la personnalité que les étudiants devront choisir comme parrain,- ceci étant laissé entièrement à notre discrétion en tant qu’étudiantes et étudiants.
Le droit positif haïtien issu de la famille juridique romano-germanique, consacre, en matière pénale, le principe sacro-saint de la présomption d’innocence. Il est donc inutile de vous réjouir du fait que notre parrain choisi soit l’objet d’une inculpation au cabinet d’instruction, comme vous vous plaisez à l’écrire en grande lettre dans votre note. Sachez une fois pour toutes qu’il est présumé innocent, tant que la justice n’aura pas rendu à son encontre un jugement de condamnation.

Parmi tous les dirigeants qui se sont succédés à la tête de l’Etat au cours de ces quarante dernières années, l’ancien président Jean-Claude DUVALIER est l’un des rares sinon le seul chef d’Etat à avoir toujours souscrit au respect scrupuleux des fortes valeurs nationales, le seul à n’avoir jamais démérité des héros de 1804 et, par-dessus tout, à avoir remis intact le legs sacré de l’indépendance et de la souveraineté nationale à son départ, le 7 Février 1986. La mémoire collective se rappelle vingt cinq ans après, au souvenir du climat de sécurité, de cohésion sociale, de travail, de joie de vivre et des nombreuses réalisations que d’autres après lui se sont évertués à détruire systématiquement. Et ceci, pour nous, compense largement les fautes et errements auxquels, il avait pu se laisser aller. L’erreur est humaine !
Nous, filles et fils de la cité de l’indépendance, nés sur la terre gonaivienne située dans le Haut Artibonite sacré, sommes plus que fiers de l’avoir choisi et avons été honorés de sa présence comme parrain de notre promotion. En comparant le pays qu’il nous avait laissé avec celui d’aujourd’hui détruit, avili et meurtri par la faute de ses détracteurs, de ceux qui l’avaient combattu hier, Dieu et l’Histoire lui rendent déjà justice. N’est-il pas vrai que les grands hommes d’Etat n’ont que Dieu et l’Histoire pour juges !

2- Nous exprimons ici notre réprobation contre le fait que vous, membres du Rectorat, avez osé convoquer les membres de la Direction de l’Ecole pour répondre d’un acte que nous autres, étudiantes et étudiants, majeurs, vaccinés et responsables, avons délibérément et consciemment posé, après mures réflexions et usant l’un de nos droits les plus fondamentaux : celui de choisir librement. Ainsi nous avons fait montre de notre capacité de discernement, de questionnement et fait ce choix qui vous prend à la gorge justement pour avoir été bafoués au cours de ces vingt-cinq dernières années par des dirigeants trop peu soucieux de l’intérêt national et qui s’érigent en plus en donneurs de leçons. Il eut été peut être souhaitable pour vous, que notre choix fut porté sur vos propres modèles, ceux-là qui, dans un passé récent, ont livré notre pays aux mains des étrangers, ont demandé l’embargo, ont sans aucun gêne appelé à l’intervention, ont permis qu’une armée étrangère vienne souiller le sol sacré d’Haïti, dans le but de régler un conflit entre Haïtiens, entre les tenants d’une même famille.

Vous, qui aviez supporté, sans mot dire, les dérives d’un pouvoir rétrograde et barbare. Vous, qui vous êtes fait complices de crimes odieux en applaudissant des deux mains le supplice du collier. O éternels « conzés » de l’Histoire, destructeurs de notre nation que jadis, notre bien aimé empereur, Jean-Jacques DESSALINES le grand, pourchassait ! Ces « conzés » de l’Histoire, disons-nous, auteurs du drame de Pont Rouge. Vous avez interdit de citer son nom pendant quarante ans ! C’est seulement quarante ans après, Lysius Félicité SALOMON JEUNE osait en la Cathédrale des Cayes, malgré la censure imposée par des “Conzés” de l’époque, rendre un vibrant hommage au père fondateur. Vingt cinq ans après, nous étudiantes et étudiants de l’école de droit et des sciences économiques des Gonaïves, avons tenu à notre façon rendre hommage à l’ancien président Jean-Claude DUVALIER.
Nous savons que cela déplairait à certains “Conzés” !

Le Rectorat de l’Université d’Etat d’Haïti, institution prestigieuse, a connu dans le temps, précisément sous le gouvernement de ce „‟ personnage „‟ comme vous l’avez écrit, des recteurs d’une autre dimension : Léonce VIAUD, Raoul PIERRE-LOUIS, René PIQUION, Jean-Baptiste ROMAIN pour ne citer que ceux-là. Des hommes de grande culture, prestigieux, de haute moralité qui faisaient honneur à notre intelligentsia, partout dans le monde et à notre société. Ils ont dirigé cette Institution à une époque où l’on était encore sensible aux valeurs intellectuelles, civiques et très soucieux de la bonne formation académique des jeunes.

Vous oubliez déjà que c’est sous le gouvernement de ce « personnage » que l’équivalence était accordée aux diplômés haïtiens tant en Droit qu’en Médecine et dans les autres disciplines ? Vous avez une idée aujourd’hui du niveau du diplôme que vous nous offrez ! En vous assurant que vos propres enfants aient accès aux Universités étrangères… Et comme cela, continuera la perpétuation de deux sociétés en Haïti : les fils de nantis et ceux des démunis ! Les intelligents et les « analphabètes pas bête », les fils et petits fils des membres du conseil et les fils de ceux-là dont les pères sont restés en Afrique ! Voilà ce que vous prônez ! Et c’est ce que vous reprochez à Duvalier, pour reprendre le terme de l’un de vos paires : « d’avoir popularisé l’Université » qui devrait être réservée aux enfants des nantis! Messieurs, après cette dégringolade de nos valeurs à laquelle vous avez participé au cours de ces vingt cinq dernières années, si vous êtes des croyants, allez faire pénitence et demandez pardon au Très Haut d’avoir participé à cette destruction physiquement et par le mensonge ! Et surtout l’hypocrisie… Vous êtes radicalement mal placés pour porter un jugement de valeur…

Nous, jeunes universitaires de la cité de l’indépendance, conscients de la situation dégradante de notre pays, sommes désormais appelés à rejoindre dans la course, toutes celles et tous ceux qui luttent inlassablement pour l’établissement d’un état de droit en Haïti. Nous nous donnons pour mission de renverser l’ordre des choses au bénéfice des uns et des autres, sans parti pris aucun, en dehors du cercle néfaste de la division prôné malheureusement par certains de nos compatriotes et particulièrement certains ainés dont la face cachée n’a jamais été révélée au grand jour et qu’on devrait commencer à identifier pour le grand public !

Ce n’est que récemment, à la faveur d’une polémique sur l’installation d’une bibliothèque à Mirebalais qui porte le nom de feu Madame Max Adolphe qu’on a pu faire tomber le masque de l’un d’entre vous qui pourtant criait au sacrilège, par la voix de sa femme ! Celui-là qui siège avec vous au conseil, qui convoque, qui signe des communiqués pour jeter l’anathème sur l’ancien président à vie a été élevé et éduqué par cette même Mme Max Adolphe grâce à qui il siège aujourd’hui au conseil de l’Université d’Etat d’Haïti… Alors de grâce ! Ne nous obligez pas à dire à chacun de vous qui vous êtes !
Monsieur le Recteur, messieurs les membres du Conseil exécutif de l’Université d’Etat d’Haïti, puissiez vous vous ressaisir et rejoindre les hommes et les femmes de bonne volonté pour que s’accomplisse la grande réconciliation nationale, indispensable et incontournable, si vous accordez vraiment de l’importance à ce petit coin de terre qui est notre, que nos vaillants ancêtres nous ont légué au prix de nombreux sacrifices.

Fait aux Gonaïves, le 17 Janvier 2012


Pour le Comité :

Président: Sabel Auguste
Secrétaire: Evens Cadesca
Secrétaire Adjoint : Jonas Dorcent
Trésorière : Roseline Limage
Trésorier Adjoint : Luc Occera
Délégué : Doizil Hilaire
Conseiller : Nassius Joseph
Conseiller : Jean-Robert Dérissé
Conseiller : Josué Desulma
Si nou vle chanje peyi ya fok nou chanje mantalite nou.

Notre passé et les circonstances peuvent avoir influencé ce que nous sommes, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.
User avatar
Maximo
Administrateur et Membre Fondateur
 
Posts: 5578
Joined: Fri Aug 12, 2011 3:41 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby zouke » Thu Jan 19, 2012 1:57 pm

KOMANMAN LA JENNES AYISYENN YO REVEYE NET MOUN PAKA VINI BLOFE LI ENKO LI TE KON MANJE MAYI MOULIN AK PITIMI YO FE LI AP MANJE BISKUIT LA BOU ALO KI MOUN POU LI TA PI WINMIN LA.
LOL
DEZA GINLE C WOU KI EKRI DISKOU SA.
:lol: :lol: :lol:

« Ne combat jamais un homme qui n’a rien à perdre. »
User avatar
zouke
Membre Fondateur et Responsable Art, Musique, et Culture
 
Posts: 3344
Joined: Sat Aug 13, 2011 9:15 am
Location: LHASA

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Castille » Thu Jan 19, 2012 3:02 pm

applaudissements-thumb2437415.jpg
APPLAUDISSEMENTS! BRAVO! BRAVO! BRAVO!
applaudissements-thumb2437415.jpg (83.33 KiB) Viewed 288 times


ALLELUIA! PRAISE THE LORD ! OCHAN ! OCHAN ! MWEN DI OCHAN POU YO!

Voila mon pays! Voila la relève ! Voila la vérité ! Voila la justice authentique, la morale droite, dans toute leur splendeur.


STANDING OVATION POUR LES ELEVES DE L'ECOLE DE DROIT DES GONAIVES !

STANDING OVATION POUR :



Président: Sabel Auguste

Secrétaire: Evens Cadesca
Secrétaire Adjoint : Jonas Dorcent
Trésorière : Roseline Limage
Trésorier Adjoint : Luc Occera
Délégué : Doizil Hilaire
Conseiller : Nassius Joseph
Conseiller : Jean-Robert Dérissé

Conseiller : Josué Desulma
Attachments
applaudissements-0011173713587.1174318221.gif
Frè m'tande w se bon zanmi mwen, men zanmi keum nan li la, w pa konen li.
Frè m'tande w zanmi sekrè mwen, men zanmi keum nan li la, w pa konen li. !!!!!!!!!
applaudissements-0011173713587.1174318221.gif (100.14 KiB) Viewed 288 times
"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous"
Domine salvam fac Rempublicam cum Praeside nostro Michel Martelly et exaudi nos in die qua invocaverimus te (bis)Glória Patri,et Fílio,et Spirítui Sancto.Sicut erat in princípio,et nunc et semper, et in saecula sæculórum. Amen.
User avatar
Castille
Moderatrice et Membre Fondateur
 
Posts: 2767
Joined: Sun Sep 25, 2011 3:44 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Durandal » Thu Jan 19, 2012 3:12 pm

Image

LA SAINE JEUNESSE SE REVEILLE ENFIN, GLOIRE A DIEU.
User avatar
Durandal
Nouveau Membre
 
Posts: 328
Joined: Sun Jan 08, 2012 8:10 am

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Deza » Thu Jan 19, 2012 5:07 pm

Color=#0000FF]
Ami zouke,
Quelle réponse fulgurante!

Quelle gifle retentissante a la mafia corrompue qui tient notre système d'éducation otage de là bêtise et de la stagnation parce que ses membres incompétents ont peur de l'avenir et de la compétition .Ces tristes messieurs engoncés dans les habits de momie d'un système éducationnel tombé en ruines ne veulent pas de jeunes à l'esprit indépendant et à l'intellect en alerte.

Ils ont la frousse des jeunes Gonaiviens qui, voyant l'aube fraiche et éclatante du jour nouveau de la métamorphose de leur destin, ont décidé de passer outre aux conseils hypocrites de leurs aines .Cette jeunesse a qui on a menti et dont le present incertain est badigeonne de leurres et de fausses promesses de guides sans vergogne a brise le verre de la corruption parce que elle ne veut plus boire du philtre de la cupidite,de la mediocrite et de l'avarice du savoir .

La jeunesse regaillardie a enfin compris que derrière ce masque d’éducation se trouve tapie la bete sauvage qui symbolise la jalousie d’ainés qui n'ont aucune envie de voir la jeunesse prosperer au -dela des sombres reves de leur exil intellectuel .Le sens du devoir , du pro bono publico et de la res publica s'arrete au maintien des sous qui atterissent en leurs poches.

Les enfants des Gonaives d'aujourd'hui ont refuse l'invitation de fourrer leur tète a travers les etaux et les moules étroites de l'imposture .Ils ont découvert qu’il n’y a aucune substance a la sortie de cette initiation superstititieuse d'une ideologie macabre dont la substance prolifique n'est qu’ordures, déception citoyenne ,chimereie et trahison du pays haïtien.

Zouke ami,

Merci pour ce compliment !Mais tout le mérite revient a cette jeunesse qui commence a comprendre l'influence et les machinations des congos qui veulent un pays ou ils peuvent faire leur beurre sur le dos de de nos misères ,de nos echecs et l'exploitation a outrance de nos blessures .Les conze ,hier et aujourd'hui les congos ,nous refusent au fond de leur cynisme et de leur machiavelisme le beaume de la cicatrisation.

Felicitations jeunesse des Gonaives !

Compliments a tous ces jeunes qui ne veulent plus se laisser faire et qui essaient de mettre en perspective notre histone lointaine et présente .Il faut qu'ils s'en aillent de notre vie ces charlatans .S'il faut les chasser a coups de pieds au cul ,nous devons le faire . Il faut que ces coleopteres silencieux,ces scolytes de la societe, cessent leur oeuvre destructrice au sein de l'arbre de vie autour duquel se rassemblent les heros et dignes heritiers de l'Haitianisme .

Il fait qu'ils aprennent aussi a se taire s'il leur reste un peu de dignité humaine après leur passage dans l'antre lavalasse qui se réclame de l'Afrique du crime, du supplice de collier,du pere lebrun.Ces choix de l'horreur ne sont pas des choix typiques de notre haitiennete .C'est un mal etranger qu'on nous impose afin de nous abetir aux yeux du monde et nous reduire a cette chose-monstre de leur haine ..

Jeunesse des Gonaïves ! Vous avez FAIT PREUVE DE COURAGE . Vous avez fait le premier pas qui va permettre la renaissance de ce pays en rétablissant le discours haïtien de L’Union dans un avenir commun ou le moins doue d'entre nous a le droit de lever la tete et regarder en face le soleil levant de la verite .Les haitiens ne sont pas nes pour marcher tete baissee .

Félicitations heros de l'aube d'un nouveau siecle !

Vous demontrez du cran la ou il n'y a que lâcheté .Au seuil de la maturite , vous aviez prouve que vous êtes les hommes de l’avenir.Que Dieu vous garde et prenne soin de vous car on va vous hair pour avoir refuse de paticiper a l'ignominie des ideologues de la decheance natioanle ,de la division sociale au nom du chantage social et de la peur .

Ca fait longtemps que je ne ressentais plus aucune fierté de ce qui se fait en Haïti .La jeunesse des Gonaïves m’a retiré des dédales du doute ou j'étouffais d’amertume et de desespoir .Ils m'ont montre comment ils ont tresse une nouvelle couronne faite des couleurs des arcs-en-ciel de l’espoir du pays haïtien.C'est aussi une tiare de lauriers ,mes freres et soeurs ,que vous aviez depose sur votre propre front alors que vous marchiez fiers et altiers sous l'arc de triomphe de la verite et de l'Union nationale .Felicitations enfants du pays haitien !

De ces chiens galeux qui saignent le pays depuis trop longtemps, de ces hommes sans foi ni loi des faux discours , je dis à mon tour :

Je me sens fort parce que j'ai avec moi la confiance et la vitalite de la jeunesse .Je suis un neophyte de la jeunesse et quand nous aurons force ces vautours a cesser leur tourniement au-dessus de nos tete ,je crie : /i]
[/Color]

[i]
J’irai cracher sur vos tombes.
Last edited by Deza on Mon Jan 23, 2012 8:02 am, edited 2 times in total.

La verite : les créoles ont crée la nation haïtienne. Ce qui est venu après n’est qu’Imposture.

"... Lamour Dérance abandonné des siens, doit être arrêté à présent; Petit-Noël Prière, dans les hauteurs du Dondon, ne commande plus qu'à quelques bandits. Je vais retourner dans ces quartiers et je ferai rendre le dernier soupir à la faction expirante des Congos. Vive la liberté!”(Jean-Jacques Dessalinnes)
User avatar
Deza
President des Membres Fondateurs
 
Posts: 2716
Joined: Sat Aug 13, 2011 8:16 am

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Maximo » Thu Jan 19, 2012 8:44 pm

Castille wrote:
applaudissements-thumb2437415.jpg


ALLELUIA! PRAISE THE LORD ! OCHAN ! OCHAN ! MWEN DI OCHAN POU YO!

Voila mon pays! Voila la relève ! Voila la vérité ! Voila la justice authentique, la morale droite, dans toute leur splendeur.


STANDING OVATION POUR LES ELEVES DE L'ECOLE DE DROIT DES GONAIVES !

STANDING OVATION POUR :



Président: Sabel Auguste

Secrétaire: Evens Cadesca
Secrétaire Adjoint : Jonas Dorcent
Trésorière : Roseline Limage
Trésorier Adjoint : Luc Occera
Délégué : Doizil Hilaire
Conseiller : Nassius Joseph
Conseiller : Jean-Robert Dérissé

Conseiller : Josué Desulma
Si nou vle chanje peyi ya fok nou chanje mantalite nou.

Notre passé et les circonstances peuvent avoir influencé ce que nous sommes, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.
User avatar
Maximo
Administrateur et Membre Fondateur
 
Posts: 5578
Joined: Fri Aug 12, 2011 3:41 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Castille » Sat Jan 21, 2012 2:33 pm

Président: Sabel Auguste
Secrétaire: Evens Cadesca
Secrétaire Adjoint : Jonas Dorcent
Trésorière : Roseline Limage
Trésorier Adjoint : Luc Occera
Délégué : Doizil Hilaire
Conseiller : Nassius Joseph
Conseiller : Jean-Robert Dérissé
Conseiller : Josué Desulma


Curieusement nous n'avons pas été gratifiés d'intervention des inversés sur ce post.

Pourquoi évitent-ils de poster ici?

Il me semble qu'ils sont gênés aux entournures par le fait que les patronymes des signataires sont de la PURE ÉLITE PAYSANNE et instruite.

Dans sa priorité de tout réduire au plus petit commun -de préférence- diviseur, la chose gauchiste ne voit pas que dans la paysannerie en tant que groupe social il existe des catégories. Comme dans les classes moyennes et dans la bourgeoisie. A l’intérieur de ces groupes, on trouve la haute, la moyenne et la petite (on ne dira pas « basse ») bourgeoisie, ou la haute (upper middle class) la moyenne (middle class plus souvent nommée) et la petite classe moyenne (lower middle-class).

Nous sommes un pays récent, l’onomastique haïtienne est connue de tous. Même si les férus du gotha se font de plus en plus rare. Séisme oblige, et je ne parle pas du tremblement de terre.

Tout ce préambule pour dire que l’élite paysanne compte des avocats, des médecins, des hommes d’affaires, des historiens, des ingénieurs civils, informaticiens, des sociologues, des romanciers et autres enseignants de très belle eau, et qu’elle doit tout aux Duvalier. Elle est antérieure à l’affaissement morale, civique et physique du pays qui a suivi 1986.

Si les signataires de cette lettre avaient des noms relevant de l’élite port-au-princienne, mulâtre et noire, w tap tande rèl kay MakorèL. Mais comme nous sommes aux Gonaïves, noble cité de l’Indépendance, et qu’il s’agit de noms noirs « ostensiblement », il devient impossible aux gens qui chaque jour prouvent leur mauvaise foi, d’y répondre quoique ce soit. Ce qui….la démontre donc. Leur mauvaise foi, j’entends ! Et toc !

Pour mon humble part, je remercie et félicite les parents de cette jeunesse saine d’esprit et de cœur, dont nous pouvons nous enorgueillir aujourd’hui. Ils ont fait montre d’une droiture dont nous avions fait notre deuil, habitués que nous sommes à en voir d’autres dégénérés par le vice, abimés par la drogue, servir de main d’œuvre monnayée à toutes les dégradations que l’être humain peut imaginer pour avilir la nation d’abord et l’espèce humaine en plus.

MERCI A CES PARENTS GONAIVIENS ! MERCI A LEUR PROGÉNITURE ! QUE DIEU PROTÈGE VOTRE PURETÉ

"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous"
Domine salvam fac Rempublicam cum Praeside nostro Michel Martelly et exaudi nos in die qua invocaverimus te (bis)Glória Patri,et Fílio,et Spirítui Sancto.Sicut erat in princípio,et nunc et semper, et in saecula sæculórum. Amen.
User avatar
Castille
Moderatrice et Membre Fondateur
 
Posts: 2767
Joined: Sun Sep 25, 2011 3:44 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Maximo » Sun Jan 22, 2012 6:56 am

Intervention pour dire quoi? Que la jeunesse estudiantine de ce pays reconnait qu'Haiti était mieux sous le gouvernement de Jean-Claude Duvalier que sous les gouvernements qui l’ont succédé soi-disant pour nous donner le pain sacré de la démocratie. Gonaïves ville sacrée ou Dessalines et nos héros de l’Independence ont donné naissance à notre chère patrie, ce même Gonaïves ou quatre enfants ont été tués pour chasser Jean-Claude Duvalier du pouvoir aujourd’hui l’accueille en héros et clame haut que leurs ainés ne sont que des menteurs, des magouilleurs, qui ont trompés la bonne foi de la jeunesse haïtienne pour s’accaparer du pouvoir, détruire le pays et s’enrichir. Quel camouflet que cette même jeunesse Gonaïvienne leurs donne aujourd’hui, ceux sont des voleurs pris la main dans le sac et qui n’ont plus d’argument pour se défendre.

Hip, Hip, Hourra pour cette jeunesse haïtienne qui nous redonne un peu fierté et l’espoir que demain sera peut-être meilleur pour notre Haïti chérie.
Si nou vle chanje peyi ya fok nou chanje mantalite nou.

Notre passé et les circonstances peuvent avoir influencé ce que nous sommes, mais nous sommes responsables de ce que nous sommes devenus.
User avatar
Maximo
Administrateur et Membre Fondateur
 
Posts: 5578
Joined: Fri Aug 12, 2011 3:41 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby colocolo » Sun Jan 22, 2012 10:45 am

L'Ecole de Droit des Gonaives n'est pas rattachee a l'UEH, c'est une ingerence de la part de Mr Vernet de s'ingerer dans les affaires internes de cette ecole.

L'Ecole de Droit des Gonaives fonctionne par correspondence, et a la fin de chaque trimestre, des etudiants de partout du pays viennent passer les examens.

Etant donne que l'Ecole de Droit des Gonaives represente un echantillon du territoire national, il est possible de conclure que Duvalier commence a se relever de sa chute.

C'est pourquoi ces derniers jours, Duvalier a ete la cible de nombreuses attaques.
User avatar
colocolo
Membre Fondateur et Idiot Utile
 
Posts: 2886
Joined: Sun Aug 21, 2011 11:33 am

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Castille » Mon Jan 23, 2012 2:56 am

Etant donne que l'Ecole de Droit des Gonaives represente un echantillon du territoire national, il est possible de conclure que Duvalier commence a se relever de sa chute.

C'est pourquoi ces derniers jours, Duvalier a ete la cible de nombreuses attaques.


Je ne jouis pas des confidences du Président Jean-Claude Duvalier. Mais tout laisse penser qu'il n'entend pas reprendre les rênes du pouvoir. En revanche, il veut et a le droit de jouir dans son pays, de toute l'estimable reconnaissance de ceux qui n'ont pas oublié ce que notre terre lui doit.

Leu lajan tap fè mikalaou sou règn tonton Nò
Nan pouin yon aysien k'te janm di : Mèsi Tonton Nò

En tout cas, nous sommes quelques-uns à le remercier aujourd'hui. Et pour le restant de nos jours.

Merci encore à la jeunesse de l'Ecole de Droit des Gonaives! Pure promesse de bonheur national !
"Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous"
Domine salvam fac Rempublicam cum Praeside nostro Michel Martelly et exaudi nos in die qua invocaverimus te (bis)Glória Patri,et Fílio,et Spirítui Sancto.Sicut erat in princípio,et nunc et semper, et in saecula sæculórum. Amen.
User avatar
Castille
Moderatrice et Membre Fondateur
 
Posts: 2767
Joined: Sun Sep 25, 2011 3:44 pm

Re: LETTRE OUVERTE AUX MEMBRES DU RECTORAT DE L‟UNIVERSITE D

Postby Deza » Mon Jan 23, 2012 9:29 am


Ah ,la memoire de jeunesse !

Elle me fait penser que sous le regne des Duvalier, nous de cette fraicheur pubertaire de la pensee politique ,rebelle et agissante , quand nous entendions parler d'un forfait ou d'un abus contre les droits citoyens nous les reconnaissions pour tels .Nous n'avions pas l'excuse de ces rites d’affermissement de la foi cultuelle d’aujourd’hui a l’intérieur desquels la maladresse intellectuelle invite les fideles a s'adosser aux portes des idéologies de la rancune, de l’envie, de la peur et de la médiocrité.

La gauche parasite, apatride et criminelle qui a tout chambardé dans son ivresse de 86 n’arrivait jamais à nous convaincre que le redressement du déséquilibre social passait par le crime. Nous avions une conscience sociale aigue de notre humanité et de ses devoirs face à l’Amoralité. Nous étions d’esprit fort et indépendant.

Nous n’étions pas faits pour le régime de la soumission aveugle à une idéologie qui implantait, a travers la ruse de ses logistiques, le pire de l’étranger dans nos mœurs. Les abus économiques n’excusaient pas les crimes innommables contre la société.

Dire que l’on est militant au service du « pep » n’était pas une position morale qui octroyait le passeport de l’impunité. Nou parlions du « peuple » ou la nation entière. A juste titre les « durs « (lisez les premiers à quitter le navire en cas de désastre ou d’une offre rémunératrice et séduisante) nous traitaient de « petits bourgeois ».

C’est facile de traiter quelqu’un de « petit bourgeois » quand on est sans le sou et qu’on rêve de s’emparer des richesses de sa famille et de l’humilier parce qu’il n’a pas souffert autant que vous. .Mais on ne le disait pas tout haut. Cela se lisait entre les lignes tortueuses de la bouffonnerie sémantique du double entendre et du ressentiment.

Nous les indépendants de la pensée civilisatrice chrétienne n'avions jamais rejoint les autels de la soumission a l'imposture pour donner bonne conscience a ses œuvres de l'impiété .Tous les croquemorts, loups-bergers et propriétaires des cénacles de pompes funèbres n'avaient qu'un seul nom dans notre vocabulaire : Criminels .


Nous ne délaissions pas cette tanière du crime pour aller rejoindre le repaire de l’autre qui fait pareil ou pire. .Le "pitit pep la " ne jouissait d'aucune exemptons ou impunité de notre moralite citoyenne.

Et c’était la différence.

La verite : les créoles ont crée la nation haïtienne. Ce qui est venu après n’est qu’Imposture.

"... Lamour Dérance abandonné des siens, doit être arrêté à présent; Petit-Noël Prière, dans les hauteurs du Dondon, ne commande plus qu'à quelques bandits. Je vais retourner dans ces quartiers et je ferai rendre le dernier soupir à la faction expirante des Congos. Vive la liberté!”(Jean-Jacques Dessalinnes)
User avatar
Deza
President des Membres Fondateurs
 
Posts: 2716
Joined: Sat Aug 13, 2011 8:16 am


Return to Politique

Who is online

Users browsing this forum: Bing [Bot] and 5 guests